Œuvres identifiées, artistes retrouvés

Depuis sa création en 1972, le service Patrimoine et Inventaire de la Région Centre-Val de Loire conduit des enquêtes selon une approche dite « topographique » qui s’attache, sur une aire d’étude donnée, à repérer l’ensemble du patrimoine architectural et du mobilier public pour une période allant du Moyen Âge au 3e quart du XXe siècle. Achevé en 2017, l’inventaire du patrimoine du canton de Bléré (Indre-et-Loire) a ainsi permis de redécouvrir certaines œuvres, de retrouver les relations qu’elles entretiennent ou d’identifier leurs auteurs.

Une création attribuée à son auteur

IVR24_20153700872NUCA (Large).jpgLa verrière représentant Notre-Dame de Boulogne, située dans la deuxième travée de la nef de l’église paroissiale Sainte-Marie-Madeleine d’Azay-sur-Cher a été réalisée en 1944 par le maître-verrier Pierre Petit (1910-1985). Elle fait référence à la statue de Notre-Dame du Bon Recours de Boulogne-sur-Mer dont quatre reproductions circulèrent en France entre 1943 et 1946, réceptacle des vœux des Français priant pour la fin de la guerre et le retour des prisonniers. Le nom du commanditaire n’est pas écrit mais ce dernier est facilement identifiable grâce à la représentation de la façade de son château de Leugny  bâti sur la même commune. L’observation du dessin, de la mise en plomb et la date de réalisation ont permis d’attribuer au même auteur, ou à son atelier, deux verrières civiles formant une porte à deux vantaux jusqu’alors méconnue, installée dans une demeure privée en Indre-et-Loire.
IVR24_123701212NUCA_4 (Large).jpgElle représente la vision de saint Hubert et a été réalisée vers 1960. Le sujet s’inscrit dans un décor plus largement dévolu au thème de la chasse. Bien qu’installée dans un bâtiment civil,  cette représentation reste fidèle au répertoire hagiographique auquel  le maître verrier était attaché ; il est d’ailleurs principalement connu pour avoir réalisé les sept verrières de la grotte Sainte-Marie-Madeleine à la Sainte-Baume (Var).


Une verrière permet d’en identifier une autre

IVR24_113700563NUCA_4 (Large).jpgDans l’église de Francueil, une verrière du chœur porte la signature de l’atelier Amand Clément de Saint-Michel à Chédigny et la date « 1885 ». Elle figure une sainte reine bénissant qui n’était pas identifiée. C’est la comparaison avec une autre verrière, repérée dans le cadre de l’inventaire des vitraux du département d’Indre-et-Loire qui a permis d’en préciser l’iconographie. En effet, dans l’église de Savigné-sur-Lathan, une verrière porte l’inscription : « Sainte Marguerite reine d’Ecosse occupée de l’éducation de ses enfants et du soin des pauvres ». Cette dernière a été réalisée en 1876 dans l’atelier Jules Fournier à Tours avec la collaboration d’Armand Clément. Celui-ci reprend donc à Francueil un thème traité neuf ans plus tôt, en modifiant les personnages qui accompagnent sainte Marguerite et en mettant à la mode « troubadour » le costume du jeune homme distribuant les pains.

Une « Sortie de bal » dans l’égliseIVR24_133701050NUCA_4.jpg

Don vraisemblable d’un paroissien, une statuette en terre cuite estampillée « L.D. » a été retrouvée  dans l’église de Chisseaux.  Le lieu de la découverte est surprenant puisqu’il s’agit d’une figuration profane, à savoir une jeune  femme  enveloppée dans un long manteau à capuche, sans doute confondue avec une représentation de la Vierge. C’est l’œuvre du sculpteur et médailleur français Louis Dejean (1872-1953) qui a réalisé plusieurs statuettes représentant de jeunes Parisiennes  mondaines dans des attitudes semblant prises sur le vif. Cette œuvre a été réalisée entre 1901 et 1905 ; il en existe une épreuve en plâtre conservée au musée du Petit Palais à Paris qui a été présentée lors de l’exposition « Paris 1900 » en 2014.

IVR24_113703233NUCA_2 (Large).jpgL’œuvre d’un sculpteur local redécouverte

Louis Bory (1819-1899) est un sculpteur autodidacte connu localement pour avoir réalisé dans l’église Saint-Christophe de Bléré le décor d’un enfeu et la Piéta  qu’il abrite. L’inventaire du mobilier des églises du canton de Bléré a permis de porter l’attention sur l’église de la commune voisine d’Athée-sur-Cher, où il réalisa le décor du chœur en 1876 y compris le nouvel autel, et très vraisemblablement les deux autels des chapelles latérales. Dans l’église paroissiale de Chenonceaux, l’autel  qui lui avait été commandé en 1866 par 

IVR24_20163702956NUCA (Large).jpgMadame Pelouze est toujours en place mais le tabernacle a été déposé alors que l’on avait tout oublié de son auteur. Ce tabernacle a été retrouvé dans la sacristie. L’étude d’inventaire a été l’occasion de redécouvrir, outre celles citées ici, un ensemble d’œuvres réalisées par cet artiste.



En savoir plus sur l’étude du canton de Bléré :
- Étude en ligne à venir en 2018 sur la plate-forme de diffusion des données du SPI.
- Publication «  Bléré en vallée du Cher, Chenonceau et ses environs ».
 
Martine Lainé, chercheur au service Patrimoine et Inventaire de la Région Centre-Val de Loire.
 
 
 
Légende des illustrations :
- Verrière de Notre-Dame de Boulogne réalisée par Pierre Petit (1910-1985). Eglise Sainte Marie-Madeleine, Azay-sur-Cher (Indre-et-Loire). Cl. Thierry Cantalupo.
- Porte formée de deux verrières représentant la vision de saint Hubert, réalisée par Pierre Petit (1910-1985) (Indre-et-Loire). Cl. Thierry Cantalupo.
- Verrières du chœur de l'église Saint-Thibault à  Francueil (Indre-et-Loire). Cl. Pierre Thibaut.
- Statue "Sortie de bal". Eglise Saint-Pierre à Chisseaux (Indre-et-Loire). Cl. François Lauginie.
- Détail de l'arcature en stuc située dans le choeur. Eglise Saint-Romain à Athée-sur-Cher (Indre-et-Loire). Cl. Thierry Cantalupo
- Tabernacle. Eglise Saint-Jean-Baptiste à Chenonceaux (Indre-et-Loire). Cl. Thierry Cantalupo
Partager 
  • email
  • facebook
  • twitter
Note moyenne de l'article : 5.0/5
Noter cet article :
noter l'article

BasesMCC2-1.jpg

Retrouvez toutes les données de l'Inventaire général sur les bases de données du Ministère de la Culture et de la Communication (nouvelle fenêtre)

 

Logo Inventaire Rose-defonce.pngRetrouvez les résultats des dernières études sur le portail de diffusion du SPI (nouvelle fenêtre)