Jeanne d’Arc et sa statuaire en région Centre

2012 est l’année du 600e anniversaire de la naissance de Jeanne d’Arc. En région Centre-Val de Loire, on lui a élevé un grand nombre de statues : 15 effigies sont encore en place, dont 7 dans le seul département du Loiret et même 3 à Orléans. Ces chiffres proviennent d’une de nos études en cours sur la statuaire publique.

En 2010, le service Patrimoine et Inventaire a lancé  une étude sur les sculptures monumentales érigées dans l’espace public entre la Révolution française et 1945. Parmi elles, on trouve une importante proportion d’œuvres représentant Jeanne d’Arc dans les situations les plus diverses : rencontrant le connétable Arthur de Richemont à Beaugency, guerrière libératrice à Patay, blessée mais portant haut son étendard à Jargeau.

C’est entre 1890 et 1905 que sont érigées la majorité des Jeanne d’Arc de la région Centre-Val de Loire, en pleine « statuomanie ». Ce terme désigne la vogue des hommages aux grands hommes, propre à la IIIe République, qui donna lieu à une abondante production de statuaire publique. Leurs contemporains avaient déjà un regard critique sur les sculptures : la Jeanne d’Arc de la duchesse d’Uzès (Mehun-sur-Yèvre, 1901) fut décriée dès sa conception alors que celle de Denis Foyatier (Orléans, place du Martroi, 1855) connut un succès immédiat. Les commanditaires sollicitaient autant les artistes renommés de l’époque que d’autres moins connus.

La majorité des Jeanne d’Arc de la région Centre-Val de Loire sont faites en métal sauf la statue de Mehun-sur-Yèvre et le relief de Beaugency, tous deux en pierre. Les petites communes choisissent plutôt la fonte de fer, moins onéreuse que le bronze. Ces Jeanne d'Arc de la région échappèrent aux destructions ordonnées par le régime de Vichy pour fournir les Allemands en métaux ; en effet la loi du 11 octobre 1941 et sa circulaire protégeaient les effigies de Jeanne d’Arc, Henri IV, Louis XIV et Napoléon en raison de leur « caractère historique ».

Par habitude ou par désintérêt, ces œuvres présentes dans l’espace public sont souvent ignorées. Aujourd’hui le service Patrimoine et Inventaire
travaille à les faire redécouvrir.

Légende des photos :
- Statue de Jeanne d'Arc à Chinon, par Jules Roulleau, 1893 © Région Centre, Inventaire général, Cl. Jean-Claude Jacques.
- Statue de Jeanne d'Arc à Blois, par Anna Hyatt Huntington, 1921 © Région Centre, Inventaire général, Cl. Hubert Bouvet.

(09/03/2012)

LogoPOP.jpg

Retrouvez toutes les données de l'Inventaire général sur les bases de données du Ministère de la Culture et de la Communication (nouvelle fenêtre)

 

Logo Inventaire Rose-defonce.pngRetrouvez les résultats des dernières études sur le portail de diffusion du SPI (nouvelle fenêtre)