Le quartier Saint-Euverte à Orléans : un état des connaissances renouvelé

 Maison de ville dans la rue des Ormes-Saint-Victor. Cl. Juliette Meudec © Région Centre, Inventaire général.

A l’occasion d’un état des connaissances produites par lservice Patrimoine et Inventaire (SPI) sur la ville d’Orléans, le SPI a décidé de les mettre à jour et de compléter ses données sur le quartier Saint-Euverte afin de pouvoir les diffuser sur Internet.

La principale étude menée sur le quartier remonte à 1989 alors que les projets de percements de l’avenue Jean Zay et de l’avenue des Droits de l’Homme, ainsi que quelques constructions d’immeubles, auraient pu profondément modifier ses contours. Afin de préparer au mieux ces opérations, la Conservation régionale des monuments historiques (Direction régionale des affaires culturelles Centre) confie une étude au service régional de l’inventaire et au service régional de l’archéologie. Pascale Pouvreau, pour le service de l’inventaire, procède à un repérage systématique des édifices. Seules les façades sont décrites, le chercheur n’étant pas entré dans les maisons. Elle complète ce travail de terrain par des recherches en archives qui lui permettent de définir les principales étapes de construction du quartier et les grandes lignes de son architecture.Nef de l’église Saint-Euverte, Orléans. Cl. Robert Malnoury © Région Centre, Inventaire général.

Malgré son intégration dans la ville au XVe siècle, le quartier Saint-Euverte est toujours resté un faubourg un peu à l’écart. Depuis le Moyen Âge, trois grandes constantes le traversent : un grand nombre d’édifices religieux (abbaye Saint-Euverte, église Saint-Victor, chapelle Saint-Michel…), une fonction éducative ancienne et encore d’actualité (Frères des écoles chrétiennes, lycée Saint-Euverte) et une vocation industrielle tardive (chocolaterie Saintoin, raffineries de sucre, faïencerie…).

Cour et cheminée de l’ancienne chocolaterie Saintoin, actuelle maison de quartier Bourgogne, Orléans. Cl. Mariusz Hermanowicz © Région Centre, Inventaire général.L’étude de 1989 a donné lieu à un rapport, consultable au centre de documentation du SPI, et à la rédaction de 300 fiches d’inventaire. Toutefois la forme de ces fiches et la vingtaine d’années écoulées depuis ne permettent pas de les diffuser en l’état. Aussi le SPI a missionné deux chercheurs pour procéder à leur mise à jour. Françoise Jouanneaux étudie l’institution Saint-Euverte et Aude Boscal de Réals les autres édifices. A partir de la grille définie en 1989, Aude Boscal de Réals met à jour toutes les données et les croise avec d’autres éléments historiques (cadastres, archives…). Françoise Jouanneaux retrace l’histoire de l’ancienne abbaye Saint-Euverte, édifice emblématique du quartier à plus d’un titre puisqu’il condense à lui seul toutes ses métamorphoses : abbaye, filature de coton, usine de salpêtre puis lycée et bâtiment municipal. Dans quelques mois, les fiches, ainsi que la synthèse, pourront être consultées sur Internet.

Légendes des photos :
- Maison de ville dans la rue des Ormes-Saint-Victor. Cl. Juliette Meudec © Région Centre, Inventaire général.
- Nef de l’église Saint-Euverte. Cl. Robert Malnoury © Région Centre, Inventaire général.
- Cour et cheminée de l’ancienne chocolaterie Saintoin, actuelle maison de quartier Bourgogne. Cl. Mariusz Hermanowicz © Région Centre, Inventaire général.

(7/05/2013)

LogoPOP.jpg

Retrouvez toutes les données de l'Inventaire général sur les bases de données du Ministère de la Culture et de la Communication (nouvelle fenêtre)

 

Logo Inventaire Rose-defonce.pngRetrouvez les résultats des dernières études sur le portail de diffusion du SPI (nouvelle fenêtre)