Mon cher canal : un regard renouvelé sur le Canal de Berry

IMG_20201126_110012 (Moyen).jpgUn projet d’ateliers photographiques associe le service Patrimoine et Inventaire (SPI) de la Région Centre-Val de Loire et des jeunes de l’Institut médico-éducatif (IME) de Saint-Amand-Montrond dans le Cher.

L’association les PEP 18 et le SPI ont souhaité monter ensemble un projet qui allie la découverte du patrimoine local et la pratique documentaire et artistique de la photographie. L’idée a donné naissance à des ateliers de prise de vue sur des sites du canal de navigation de Berry débouchant sur une exposition photographique.  Depuis septembre 2020, Vanessa Lamorlette, photographe au SPI, encadre une équipe de jeunes en situation de handicap mental qui photographient une dizaine de sites (écluses, barrages, ponts, déversoirs, etc.) du canal de Berry et du Cher canalisé. Ils sont accompagnés par un groupe d’adultes en insertion de l’association Le Relais 18 de Bourges. Initiés aux techniques du cinéma (tournage, mise en scène, prise de son, montage) par Hervé Bezet, plasticien vidéaste berruyer, ces derniers réaliseront un film sur cette belle aventure humaine et artistique.

Les établissements des PEP 18 accordent une grande importance à l’art et la culture « car ils sont indissociables d’un projet de vie » explique Daniel Pissondes, référent culturel de l’association et l’un des artisans de ce projet. Lors des ateliers les jeunes peuvent développer leur fibre artistique, acquérir de nouvelles compétences au travers d’un collectif, faire de nouvelles rencontres. Pour les préparer à leur future vie professionnelle, il est important « de créer des liens et des interactions professionnelles, sociales et culturelles » précisent les éducateurs de l’IME. La découverte du secteur audiovisuel grâce à des professionnels est aussi l’un des atouts du projet. Pour Daniel Pissondes, c’est l’occasion de « faire évoluer l’image sociale du handicap et des instituts médico-éducatifs ». De son côté, le SPI, souhaite faire découvrir la pratique photographique de l’Inventaire, toucher un nouveau public mais aussi sensibiliser le public au patrimoine culturel des canaux, méconnu et pourtant très présent en région Centre-Val de Loire.
IMG_20200924_140721 (Moyen).jpg
Les ateliers se déroulent sur une journée en extérieur. Un bus de l’IME amène le groupe sur le site du jour. Il s’agit de 10 jeunes gens de 16 à 20 ans qui entreront bientôt en intégration professionnelle. Vanessa Lamorlette commence par une présentation du site, à partir de l’étude d’inventaire sur les canaux, puis donne quelques consignes aux participants pour s’initier aux règles de la photographie d’inventaire mais aussi exercer leur créativité. Elle attire leur attention sur les matériaux, leur mise en œuvre, les détails, l’agencement des ouvrages d’art et les attendus de l’exposition. Elle donne aussi des conseils sur le cadrage et le positionnement du photographe par rapport à son sujet. Après un moment de prise de vue libre, elle passe entre les groupes pour voir le résultat et prodiguer des conseils si nécessaire. Les niveaux de connaissance des jeunes sont assez différents, la photographe doit donc s’adapter à chacun des participants qui, par ailleurs sollicitent énormément son avis et ses suggestions.
Les sorties sont parfois complétées par la visite guidée d’un site patrimonial : l’hôtel Lallemant à Bourges, La Tuilerie à La Guerche-sur-l’Aubois, le barrage à aiguilles de Montrichard par exemple.

DSC_7544 (Moyen).jpgLes jeunes ont adhéré très rapidement au projet et participent avec enthousiasme. Ils sont très attentifs aux exigences de la photographie d’inventaire et s’intéressent beaucoup aux sites, voire à l’ingénierie hydraulique des ouvrages. Même si de nombreux participants n’avaient jamais utilisé d’appareil photo, certains se découvrent une réelle passion pour cet art et ses techniques et sont fiers de leurs réalisations. Cette pratique les encourage à s’affirmer et leur donne un surcroît de confiance en eux.

L’intérêt des participants est stimulé par la préparation en amont à l’IME. La professeure des écoles et les moniteurs-éducateurs utilisent chaque visite pour enseigner des notions mathématiques, historiques et des repères spatio-temporels. Mais outre l’enseignement, la préparation et les ateliers sensibilisent aussi les jeunes à l’environnement, à des connaissances géographiques, architecturales et artistiques et aux métiers d’antan liés au canal de Berry.
Le groupe de l’IME de Saint-Amand-Montrond a toujours plaisir à retrouver l’équipe du Relais 18 et les intervenants artistiques.
IMG_20201113_115618 (Moyen).jpg
 Le projet trouvera son aboutissement dans la réalisation d’une exposition et d’un film sous la forme de « road-movie ». Ce format s’est imposé très rapidement dans l’esprit d’Hervé Bezet en raison des nombreux déplacements du groupe en mini-bus entre chaque tournage : « l’itinérance, l’errance des regards, la recherche de cadrages par les jeunes » lui évoquaient naturellement ces films qui retracent des voyages initiatiques. En partenariat avec CICLIC (Agence régionale du Centre-Val de Loire pour le livre, l'image et la culture numérique), la vidéo présentera aussi des images d’archives.
L’exposition, se présentera sous 3 volets très différents les uns des autres :

  • 10 grands panneaux (1 par site) ou figurera une mosaïque d’une centaine d’images sur le site en question. Cela permettra de montrer le regard de chacun sur différentes facettes du site ;
  • 10 panneaux thématiques : une mosaïque d’images de différents sites formera un ensemble esthétique sur un « thème » particulier choisi par les jeunes (une couleur, un matériau, une forme géométrique, etc.) ;
  • 10 cyanotypes tirés par les participants à partir d’une image unique par site. Ce procédé photographique monochrome négatif permet d’obtenir un tirage photographique bleu.


Elle sera disponible à l’emprunt vers juin 2021. Si vous disposez d’un lieu d’exposition le long du canal de Berry, faites-nous signe !

PAROLES DE JEUNES

C’est intéressant et divertissant. On apprend des évènements historiques et on découvre des monuments historiques comme l’hôtel Lallemant.
On découvre le patrimoine du Berry.
Le projet est intéressant, on apprend beaucoup de choses sur les écluses.

C’est encourageant, je me sens moins timide.
Au début je ne me sentais pas trop à l’aise avec l’appareil photo mais là ça va mieux.
J’ai appris à avoir confiance en moi et j’ai appris de nouveaux mots
C’est bien de travailler avec la photographe et le cameraman.
Ça m’a permis de développer mon côté artistique.

Au début c’était difficile d’être filmé à chaque séance, j’ai pris l’habitude.
Le partage des idées sur les photos, le partenariat avec le Relais, les différents échanges sur les sites de visite m’apportent beaucoup pour ma vie d’adulte.
C’est très intéressant de partager cela avec le Relais.

Photos : Vanessa Lamorlette-Pingard

Partager 
  • email
  • facebook
  • twitter
Note moyenne de l'article : 0.0/5
Noter cet article :
noter l'article

Accédez en ligne au catalogue de la bibliothèque et à la base iconographique du SPI. C'est ici !

 

Retrouvez les résultats des dernières études sur le portail de diffusion du SPI

Logo Inventaire blanc-defonce.png

 

Retrouvez toutes les données de l'Inventaire général sur les bases de données du Ministère de la Culture

LogoPOP.jpg