Point d’étape sur l’inventaire topographique du canton de Bléré

Le 6 juin dernier à Athée-sur-Cher, s’est tenue une conférence présentant l’opération d’inventaire engagée en 2008 par le service Patrimoine et Inventaire sur le canton de Bléré (37).

Ce point d’étape a permis de présenter quelques éléments particulièrement intéressants recensés dans les communes d’Athée-sur-Cher, Azay-sur-Cher, Céré-la-Ronde, Cigogné, Epeigné-les-Bois, Francueil, Luzillé, Sublaines. Les huit autres communes du canton seront inventoriées d’ici 2014. D’ores et déjà, ce travail a donné lieu à la réalisation de 1600 clichés, 163 dossiers d’édifices et a permis de recenser 400 objets religieux.
Découvrons quelques curiosités dévoilées au cours de l’enquête…

Dans la commune de Luzillé, l’église Sainte-Luce renferme un meuble qui, même s’il est plutôt récent (XIXe siècle), est rare car il combine une chaire à prêcher et un confessionnal : la base Palissy n’en recense que deux autres sur l’ensemble de la France.

Cigogné conserve encore une tour du XIVe siècle, alors que les bâtiments civils de cette époque sont peu nombreux, souvent détruits au cours de la guerre de Cent Ans.

Les plans de l’école communale de Sublaines révèlent qu’il était prévu d’y installer une chambre de domestique. Aménagement singulier pour ce genre d’édifice !

Du manoir de Camballu à Francueil on sait peu de choses, mais il n’est pourtant pas dénué d’intérêt. En effet, les bossages, l’arc cintré et l’escalier intégré dans le bâtiment témoignent de l’introduction d’éléments d’architecture savante dans un édifice rural du début du XVIIe siècle.

L’étude du canton de Bléré est révélatrice des apports de l’inventaire général du patrimoine culturel. Il attire l’attention sur tous les patrimoines, quelle que soit leur importance, et dont certains mériteraient d’être protégés au titre des monuments historiques comme le tabernacle de l’église de Cigogné, daté de 1621. Il offre une couverture photographique professionnelle du patrimoine du canton, des plans et relevés précis de certains édifices, comme cela a été fait pour les églises de Sublaines et Epeigné-les-Bois. Le dépouillement des archives conservées dans les fonds du cadastre et des bâtiments communaux permet de retracer l’évolution morphologique des bourgs et de dater la construction de plusieurs bâtiments réalisés au cours du XIXe siècle.

Légendes des photos :
- Meuble combiné chaire à prêcher – confessionnal, église de Luzillé. Cl. Thierry Cantalupo © Région Centre, Inventaire général.
-Mairie de Cigogné. Cl. Pierre Thibaut © Région Centre, Inventaire général.

(03/07/2012)

BasesMCC2-1.jpg

Retrouvez toutes les données de l'Inventaire général sur les bases de données du Ministère de la Culture et de la Communication (nouvelle fenêtre)

 

Logo Inventaire Rose-defonce.pngRetrouvez les résultats des dernières études sur le portail de diffusion du SPI (nouvelle fenêtre)