Les canaux de la région Centre-Val de Loire

IVR24_95450751XA.jpgEntre 1994 et 2004, l’étude des canaux du centre a porté sur les 800 kilomètres d’un réseau de six voies d’eau : les canaux de Briare, d’Orléans, du Loing, de Berry, de la Sauldre et latéral à la Loire, traversant neuf départements répartis dans quatre régions : le Centre-Val de Loire, la Bourgogne, l’Auvergne et l’Ile-de-France. Il s’agissait d’aborder les ouvrages de ces canaux pour aboutir à une mise en valeur et à la protection raisonnée, au titre des monuments historiques, de certains sites caractéristiques ou exceptionnels. Révélation d’un patrimoine méconnu, ce travail a également permis de considérer le canal sous différents aspects : élément formateur d’un réseau, vecteur économique et commercial, initiateur d’innovations techniques et créateur de paysages.

Les canaux du centre de la France constituent une bonne partie du bassin navigable de la Loire. L’ouverture des premiers canaux de ce bassin, ceux de Briare, d’Orléans et du Loing aux XVIIe et XVIIIe siècles, est due à la volonté d’unification politique du pays par la navigation intérieure et à la nécessité d’approvisionner la capitale. Ces réalisations s’appuient sur l’hypothèse d’une Loire navigable, ce qui n’est plus vraiment le cas au début du XIXe siècle. Les ingénieurs proposent alors de creuser un canal latéral au fleuve et, à la même époque, le canal de Berry pallie également les difficultés de navigation sur le Cher. La volonté de densification du réseau navigable est très forte et certains canaux d’intérêt très local, le canal de la Sauldre notamment, sont encore réalisés durant le troisième quart du XIXe siècle.

Pendant longtemps on n’a guère prêté attention au patrimoine que constituent les canaux, peut-être parce qu’aujourd’hui ils appartiennent au paysage et qu’ils semblent avoir toujours existé. Pourtant, les ouvrages qui les composent témoignent d’une grande qualité tant architecturale que technique : écluses, déversoirs, ponts, ponts-canaux, système d’alimentation en eau, maisons éclusières, tous attestent de la capacité des ingénieurs des XVIIe, XVIIIe et XIXe siècles à allier patrimoine naturel et patrimoine bâti. Le tourisme fluvial, en plein essor, ne s’y est pas trompé : les canaux montrent à celui qui sait voguer ou cheminer le long de leurs cours qu’ils méritent qu’on s’y arrête.

(mise à jour : 18/02/2016)

Partager 
  • email
  • facebook
  • twitter
Note moyenne de l'article : 1.7/5
Noter cet article :
noter l'article

Publication "Entre fleuves et rivières, les canaux du Centre"

IM 245 - Entre fleuves et rivieres (Small).jpg

Publication "Le canal de Berry (Centre, Auvergne)"

IT 239 - Le canal de Berry (Small).jpg

Châtillon-sur-Loire le canal latéral et sa traversée en Loire (Loiret)

IT 241 - Châtillon-sur-Loire (Small).jpg

Publication "Le canal de la Sauldre (Loir-et-Cher, Cher)"

IT 255 - Le canal de la Sauldre (Small).jpg

"Le canal latéral à la Loire (Centre, Bourgogne, Auvergne)"

IT 279 - Le canal latéral à la Loire (Small).jpg

"Les canaux de Briare, d’Orléans et du Loing (épuisé)"

IM 157 - Les canaux de Briare, d'Orléans et du Loing (Small).jpg

Publication "Pont-canal de Briare, Loiret"

 

IT 83 - Le pont-canal de Briare (Small).jpg

Logo Inventaire blanc-defonce.pngQui sommes nous ?  Connaître le SPI

 

BasesMCC2-1.jpgRetrouvez toutes les données de l'Inventaire général sur les bases de données du Ministère de la Culture et de la Communication (nouvelle fenêtre)

 

Logo Inventaire Rose-defonce.pngRetrouvez les résultats des dernières études sur le portail de diffusion du SPI (nouvelle fenêtre)