Parc naturel régional de la Brenne

Maison à Rosnay (Indre) © Parc naturel régional de la BrenneEn partenariat avec la Région Centre-Val de Loire, le Parc naturel régional de la Brenne réalise depuis 2004 l’inventaire de l’architecture rurale.

A la suite de l’inventaire du petit patrimoine achevé en 2004 et de l’inventaire topographique du canton du Blanc mené par le Service régional de l’inventaire à partir de 1991, le Parc naturel régional de la Brenne a souhaité réaliser un état des lieux exhaustif de l’architecture rurale sur son territoire. Commencé dans les communes du sud du parc (canton de Bélâbre et Sacierges-Saint-Martin), l’inventaire a été poursuivi depuis 2006 sur le canton de Mézières-en-Brenne. Il est mené actuellement sur le canton de Tournon-Saint-Martin.

De 2004 à 2010, l’enquête a privilégié l’étude thématique de l’architecture rurale : préférentiellement l’architecture domestique et agricole du milieu rural, les édifices publics, artisanaux ou industriels ; l’étude ne prenait pas en compte de manière systématique les édifices tels que châteaux, manoirs ou hôtels particuliers ou même l’architecture religieuse.
Depuis 2010, l’investigation exhaustive de toutes les formes architecturales est retenue, selon la méthode de l'inventaire topographique. Toutefois, à l’issue du recensement systématique, l’étude privilégie l’analyse de l’architecture rurale vernaculaire plutôt que savante.

Pour le Parc naturel régional de la Brenne, l’inventaire de l’architecture rurale a pour objectif d’enrichir les connaissances encore très partielles sur ce sujet, de définir des stratégies de conservation et de valorisation, de contribuer de façon opérationnelle à la préservation du patrimoine et de permettre l’intégration de l’inventaire dans les démarches d’urbanisme des communes.

Le Parc naturel régional de la Brenne a achevé l'étude d'inventaire de la commune de Tournon-Saint-Martin et poursuivra ses travaux en 2016 avec l'étude des communes de Néons-sur-Creuse et Lureuil.

(mis à jour le 10/12/2015)