Le 1% artistique dans les lycées publics de la région Centre : histoire d’un recensement

20143703090NUCA .jpgLes œuvres, la plupart méconnues, du 1% artistique dans les lycées publics de la région Centre-Val de Loire viennent de faire l’objet d’un recensement mené par le service Patrimoine et Inventaire (SPI).

Soutenir les artistes, associer les arts à l’architecture et rapprocher artistes et société sont les principaux objectifs du 1% artistique, imaginé par Jean Zay pendant le Front populaire. Mise en œuvre en 1951, « cette procédure prévoit de consacrer, à l’occasion de la construction ou de l’extension d’un bâtiment public, 1% du coût des travaux à la commande ou à l’acquisition d’une ou de plusieurs œuvres d’art conçues par des artistes pour être intégrées au bâtiment considéré »1 . Des bâtiments de l’Éducation nationale, auxquels elle était destinée, elle s’est progressivement étendue à de nombreux édifices publics, qu’ils appartiennent à l’État ou aux collectivités territoriales.

La Région Centre-Val de Loire est compétente en matière d’investissement et de fonctionnement des lycées depuis les lois de décentralisation de 1983. C’est pourquoi la direction générale éducation, culture et sports de la Région Centre-Val de Loire a demandé au SPI un recensement des œuvres du 1% artistique dans les lycées publics de la région.
20131800143NUC4A_2.jpg
Missionné pour ce recensement, Claude Quillivic, chercheur au SPI, a d’abord donné une estimation à partir de sources d’archives, puis il s’est rendu dans chacun des établissements scolaires et a ainsi découvert de nouvelles œuvres. Une couverture photographique professionnelle des œuvres complètera le recensement. Finalement les lycées de la région Centre-Val de Loire comptent plus de 133 œuvres du 1% artistique, une vingtaine environ dans chacun des six départements. Décors d’architecture (revêtements, reliefs, céramiques, mosaïques, sculptures monumentales, etc.), mobiliers (tapisseries, peintures, photographies, etc.) ou œuvres issues de nouvelles formes d’expression (installations, performances, œuvres collaboratives, etc.), la diversité est de mise même si la fonction décorative constitue une importante majorité du 1% artistique.

20144500001NUCA .jpgCe recensement fournit une base de travail fiable et précise aux équipes chargées de gérer et de veiller sur le patrimoine bâti et mobilier des lycées. Il identifie également les  œuvres les plus fragiles ou endommagées. Enfin, cette première connaissance des œuvres du 1% artistique pourra susciter des études, encourager leur reconnaissance et nourrir différentes actions de valorisation.

Les personnels des lycées et habitants ayant connaissance d’œuvres du 1% artistique ou les auteurs des œuvres peuvent nous contacter pour compléter nos informations : inventaire@regioncentre.fr.

Voir les dossiers des oeuvres étudiées.


-------------------
1 Cent 1 % / [Philippe Régnier] ; [ouvrage conçu et dirigé par Dominique Aris et Cristina Marchi]. - Paris : Éd. du Patrimoine-Centre des monuments nationaux, 2012. - 207 p. : ill. en noir et en coul. ; 27 cm. - Bibliogr. Index. - ISBN 978-2-7577-0183-6.

Crédits photographiques :
- Bandeau de la Lettre : Les quatre éléments. Sculpture de  Guy Chabrol, 1963. Lycée Philibert de l'Orme à Lucé (Eure-et-Loir) © Région Centre, Inventaire général, C. Quillivic.
- Pièce murale de Jacques Place. Lycée Beauregard à Château-Renault  (Indre-et-Loire) © Région Centre, Inventaire général, C. Quillivic.
- Cabane perchée. Fabrique de jardin de Microclimax, 2012. Lycée agricole du Subdray (Cher) © Région Centre, Inventaire général, T. Cantalupo.
- La jeunesse. Groupe scuplté de Marcel Gili, 1956. Lycée Benjamin Franklin à Orléans (Loiret) © Région Centre, Inventaire général, C. Quillivic.
 
 

LogoPOP.jpg

Retrouvez toutes les données de l'Inventaire général sur les bases de données du Ministère de la Culture et de la Communication (nouvelle fenêtre)

 

Logo Inventaire Rose-defonce.pngRetrouvez les résultats des dernières études sur le portail de diffusion du SPI (nouvelle fenêtre)